PICTOBLEU

Expression des élus minoritaires

Les temps vont être durs

Problèmes de voisinage, dangers autour des voiries… Les sujets d’inquiétude n’ont pas évolué positivement cet été. Ils semblent même s’être multipliés.

En cette rentrée, la préoccupation majeure concerne la hausse de l’énergie. Trop de Catharus s’alarment de ne pas pouvoir payer leur chauffage cet hiver. La commune doit faire face à une augmentation brutale comme les autres collectivités et envisage de réduire encore plus l’éclairage la nuit, de limiter la vitesse des véhicules à 30 km/h partout dans Montmorot… Vœux pieux qui n’auront de résultats que d’enquiquiner un peu plus la population. Concernant par exemple l’éclairage, il est illusoire de croire que Montmorot n’abrite que des retraités qui attendent la lumière du jour pour sortir de chez eux. Il est temps de se soucier des ouvriers, livreurs, employés de la grande distribution…

Nos élus solutionnent leurs problèmes en se servant dans le porte-monnaie toujours plus creux de la population. Ainsi du Sicopal qui, au lieu de chercher des solutions, a facilement augmenté ses tarifs de repas pour les entreprises et enlever une composante du menu aux enfants.

L’exécutif de Montmorot, qui a revu ses indemnités à la hausse lors de sa dernière élection, pourrait envisager de revoir ses prétentions à la baisse.

Irène Chamberland, Christian Cordenod, Maryse Moulerot, Céline Trossat